Ecrans

De nouvelles perspectives de revenus sur Youtube…

YOUTUBE

Publié le 22/12/22

Rédigé par

Au cours des trois dernières années, YouTube a reversé plus de 50 milliards de dollars aux créateurs en tout genre… Et, aujourd’hui, la Plateforme réaffirme sa volonté de continuer de soutenir les entrepreneurs avec de nouvelles possibilités de générer des revenus.

© YouTube

Grâce au lancement du Programme Partenaire YouTube (YPP) en 2007, les créateurs ont pu pour la première fois toucher une part des revenus générés par leurs contenus. Depuis, le modèle économique s’est développé et les créateurs ont créé des entreprises florissantes, qui emploient des équipes entières pour générer ces activités.

Aujourd’hui, YouTube compte renouveler son mode de financement à travers trois initiatives…

 

De nouvelles sources de revenus pour les créateurs

 

Lorsque le Programme Partenaire YouTube a été créé, il existait un seul format de création sur la plate-forme (la vidéo horizontale standard) et une seule source principale de revenus (les annonces publicitaires). Aujourd’hui, les créateurs peuvent aussi réaliser des Shorts verticaux de 15 secondes, des vidéos de 15 minutes ou des diffusions en direct de 15 heures.

YouTube propose actuellement 10 manières de gagner de l’argent à ses plus de deux millions de partenaires. L’accès au Programme Partenaire sera prochainement élargi afin de permettre à davantage de créateurs et d’artistes de générer des revenus sur YouTube grâce à différents formats de création. Début 2023, les créateurs publiant principalement des Shorts pourront demander à rejoindre le Programme Partenaire YouTube lorsqu’ils compteront 1 000 abonnés et enregistreront 10 millions de vues de Shorts sur 90 jours.

Afin de soutenir plus tôt dans leur parcours les créateurs, YouTube ajoutera un niveau au Programme Partenaire YouTube dont les critères d’éligibilité seront plus souples. Les créateurs pourront ainsi bénéficier d’un accès anticipé aux fonctionnalités de financement par les fans, telles que les Super Thanks, les Super Chats, les Super Stickers et les souscriptions.

 

© YouTube

 

 

De nouvelles façons de générer des revenus grâce aux Shorts

 

Sur YouTube Shorts, les annonces sont diffusées entre les vidéos dans le flux Shorts. Chaque mois, les revenus issus de ces annonces seront additionnés et utilisés pour récompenser les créateurs Shorts. Ils leur permettront également de couvrir les coûts liés aux licences musicales. Les créateurs conserveront 45 % de la part de ces revenus attribuée aux créateurs, distribués en fonction de leur pourcentage du total des vues de Shorts. Leur part des revenus restera la même, qu’ils utilisent ou non de la musique.

Puisque certains des Shorts les plus marquants et les plus dynamiques incluent de la musique, l’attribution des licences sera simplifiée pour que les créateurs n’aient pas à se demander s’ils peuvent utiliser ou non les titres.

Les Super Thanks sur les Shorts seront bientôt déployés en version bêta auprès de milliers de créateurs et les spectateurs pourront l’utiliser pour montrer qu’ils apprécient un Short, tandis que les créateurs pourront interagir avec leurs fans via les commentaires Super Thanks achetés, qui seront mis en surbrillance.

 

Faire évoluer la bande-son de YouTube

 

Cette nouvelle page YouTube Studio permettra aux créateurs YouTube d’accéder facilement à un catalogue toujours plus large de titres sous licence, qu’ils peuvent utiliser dans leurs vidéos longues. De plus, il sera désormais possible d’acheter à un prix raisonnable des licences permettant d’utiliser des titres de haute qualité dans des contenus sans que cela affecte leur potentiel de monétisation. Ainsi, les créateurs toucheront la même part de revenus que celle qui s’applique aux vidéos sans musique.

Les créateurs qui ne souhaitent pas acheter de licences immédiatement auront la possibilité d’inclure des chansons dans leurs contenus, et de partager les revenus générés par ceux-ci avec l’artiste et les titulaires des droits d’auteur associés. Ce déploiement est prévu pour 2023.

 

© YouTube